18 novembre 2017

Centre de plongée Blue Note Cozumel, Mexique

Scuba dive center BLUE NOTE, PADI diving resort Cozumel Mexico

aA
Vous êtes ici : Accueil / Blog / Générale

Intervalle de Surface entre 2 plongées à Punta Sur Cozumel

Par ancien utilisateur, à 18h11 dans Générale | 0 commentaire

Les Cenotes

Par ancien utilisateur, à 23h19 dans Générale | 2 commentaires
plongee cenotes cozumel mexico blue note
Il n'y a qu'un seul endroit au monde où vous pouvez plonger ou nager dans des cavernes sans plus de certification que celle d'un Open Water ou niveau 1. Les Cénotes du Yucatán ont une renommée mondiale. Vous ne pouvez pas rater ça...
Tout au long de cette promenade, vous serez surpris par les passages du clair à l'obscur, par les effets de la lumière traversant la jungle. Vous serez étonnés de ressentir les rayons du soleil vous révéler les mystères du monde sacré Maya, tout en slalomant entre stalactites et stalagmites.
Les chemins que vous emprunterez seront toujours assez larges pour que deux plongeurs puissent nager l'un à côté de l'autre, toujours à maximum 40 mètres d'un accès à la lumière du jour et de l'air libre. Les groupes ne dépasseront jamais 4 plongeurs par guide. Contrairement à la mer, vous pouvez toujours plonger en Cénotes même lorsqu'il ne fait pas beau. Ce sont des plongées possibles toute l'année !


Mais d'où viennent les Cénotes ?  plonger en Cenotes avec Blue Note

La péninsule du Yucatan est une plate-forme de pierre calcaire qui fut formée il y a des millions d'années. Au travers des années d'ère glaciaire, le niveau de l'océan a souvent varié et à plusieurs reprises, cette région s'est trouvée sous les océans.
Quand le niveau des océans baissa, les caves se sont formées : les fortes pluies tombantsur ces formations emportèrent avec elles l'acide carbonique du sol et des feuilles en décomposition. Celui-ci creusa la roche fragile et créa des passages souterrains dans lesquels l'eau se frayait un chemin pour retrouver la mer. Dans ce processus, se formèrent les stalactites et stalagmites.

Pour la mystérieuse civilisation Maya, dont la culture connut son apogée entre l'an 300 et 900 de notre ère, les Cénotes (Dzonot = Puits Sacré) étaient non seulement sources d'eau douce, mais avaient également une part importante dans la mythologie. Elles représentaient les fenêtres sur "l'au-delà", et une clé pour la vie postérieure. Dans certaines cavernes, on trouve encore quelques vestiges des cérémonies et rituels en l'honneur des "Dieux de l'Inframonde".

Nagez avec des requins baleines

Par Benoît Liebenguth, à 21h06 dans Générale | 8 commentaires
NOUVEAU : cet été Blue Note peut vous organiser une rencontre inoubliable avec le plus gros poisson du monde, le requin baleine.

Le requin-baleine mesure 12 m de long pour un poids de plus de 12 tonnes. Cette espèce est à la fois côtière et océanique. Grand migrateur, le requin baleine reste mystérieux. Paisible et plutôt paresseux, ce géant des mers est reconnaissable à sa tête large terminée par une énorme bouche de 2 m de large. Ses petites dents sont disposées en plus de 300 rangées. Il filtre jusqu’à 2000 tonnes d’eau par heure. Le requin baleine possède une peau épaisse de 15 cm.


Nagez avec des requins baleines à Cozumel au MexiqueMalgré sa taille, le requin-baleine est un poisson inoffensif et dénué d'agressivité. Il se déplace à une allure faible (environ 5 km/h) mais est capable de franchir des milliers de kilomètres lors de ses migrations. Il est généralement plutôt solitaire, pourtant on peut parfois observer des regroupements dans certains lagons lors des périodes de reproduction de l'animal ou de celle des coraux car ils se nourrissent également de la soupe laiteuse que ces derniers dispersent. Le requin-baleine est un animal qui se nourrit essentiellement de plancton et de petits poissons dont la taille n'excède pas 10 cm. Pour ce faire, il ouvre grand la gueule et avale des milliers de litres d'eau contenant la nourriture. Il expulse l'eau par les fentes branchiales et avale les proies restées prisonnières en déglutissant.

Hormis quelques prédateurs naturels tels que l'orque et quelques requins opportunistes, le requin-baleine n'a à craindre que l'Homme. Du fait de son cycle de reproduction lent, il est menacé par la surpêche et la cupidité. La partie la plus prisée de l'animal étant l'aileron. Cet appendice peut atteindre l'équivalent de 650 € le kg au marché noir en Chine et à Taïwan...

Les populations ne sont pas connues car la disparité de ses habitats et ses longs déplacements les rendent difficiles à recenser. L'espèce a été classée comme vulnérable par la CITES en 2002.


Un peu d'histoires...

Par Benoît Liebenguth, à 21h22 dans Générale | 0 commentaire
On pense que les Mayas se sont installés à Cozumel à partir du début du premier millénaire après Jésus-Christ. Pour les Mayas, Cozumel était l'île sacrée de Ix Chel, la déesse de la Lune.
Les Mayas, et plus particulièrement les femmes qui désiraient avoir des enfants, s'y rendaient en pèlerinage et visitaient les temples de Cozumel. Des ruines datant principalement de la période post-classique ont subsisté, même si une grande partie a été rasée au bulldozer pour créer des pistes d'atterrissage durant la seconde guerre mondiale. Environ 40 000 personnes vivaient à Cozumel, mais une épidémie de variole ravagea l'île en 1570 et ne laissa que 30 survivants.

Dans les années qui suivirent, l'île fut abandonnée par ses derniers habitants. Les pirates s'en servirent alors de temps en temps comme base. La guerre des castes de 1848 amena de nombreux réfugiés qui fuyaient la violence sévissant sur le continent. Dans les années 60, Jacques Yves Cousteau découvrit la beauté du récif de corail de Cozumel et attira de nombreux plongeurs. Cozumel devint l'un des plus grands centres de plongée sous-marine au monde.

À la fin des années 70, un grand aéroport fut construit, ce qui permit l'arrivée de plus grands avions et de vols internationaux. Ainsi, le tourisme s'accrut sur l'île. Aujourd'hui, Cozumel est une escale pour de nombreuses croisières dans les Caraïbes, mais c'est la plongée sous-marine qui attire encore le plus de touristes.

À l'origine, le nom maya-yucatèque de Cozumel était cuzaam luumil qui, étymologiquement, peut être divisé comme suit : cuzam « hirondelle », luum, « terre ou lieu » et il, « de, appartenant à » donnant comme signification « terre d'hirondelles ». Plus tard, cuzaam luumil devint Cuzamil. Le mot Cozumel résulte de la déformation phonétique des conquistadores espagnols. (source>Wikipédia)

Vue de la reserve de Punta Sur à Cozumel au Mexique


































Vue de la reserve de Punta Sur à Cozumel

Bienvenue !

Par Benoît Liebenguth, à 21h57 dans Générale | 0 commentaire
Team Blue Note PADI à Cozumel

Voilà, Blue Note a créé son blog, afin de vous faire partager des photos, infos, nouvelles, découverte de la faune et la flore, promotions...

Tous vos commentaires seront les bienvenus.