15 octobre 2019

Centre de plongée Blue Note Cozumel, Mexique

Scuba dive center BLUE NOTE, PADI diving resort Cozumel Mexico

aA
Vous êtes ici : Accueil / Blog

Le Mérou

Par scuba dive center Blue Note, à 12h37 dans Faune et Flore | 0 commentaire
Mérou est un nom usuel qui désigne plusieurs espèces de poissons de la famille des Serranidae.

Mérou dans les eaux de Cozumel avec PADI scuba diving Blue NoteLes mérous vivent dans les mers chaudes et tempérées (océan indien, Atlantique, Pacifique et Méditerranée). Il existe plus de 100 espèces de mérous dans le monde. Il peut mesurer de 40 cm à plus de 2.50 m selon les espèces. Malgré son air patibulaire, le mérou est un poisson inoffensif, voire familier. Ils évoluent sur les fonds rocheux et à proximité des récifs corallien et jusqu'à 200m de profondeur. Ils se nourrissent de poissons, de crustacés ou de mollusques.


Selon les espèces, ils peuvent vivre en bancs ou en solitaire ce qui est le cas de la plupart des espèces. Un mérou naît toujours femelle. Chaque individu possède une glande hermaphrodite capable de produire des gamètes femelles, puis mâles. Certains mérous changent de sexe au cours de leur existence afin, très probablement, de respecter l'équilibre reproductif. Une partie d'entre eux devient des mâles vers l’âge de 12 ans. La femelle pond jusqu’à 3 000 œufs par ponte. Les alevins se développent rapidement dans l’eau.

Les observations menées par Patrick Louisy en 1995 dans la réserve de Cerbères-Banyuls sur le Sec de Rédéris (dans le cadre du GEM et du programme NATMAR) ont démontré que les mérous peuvent changer souvent de coloration, surtout pendant la période de reproduction. Ainsi vous pouvez être sûr de ne jamais voir le même mérou de la même façon.

Ici à Cozumel, le Mérou a une technique de chasse bien à lui, il se pose à coté d'un requin nourrice, et "chope" ses restes !!!

 

Un peu d'histoires...

Par Benoît Liebenguth, à 21h22 dans Générale | 0 commentaire
On pense que les Mayas se sont installés à Cozumel à partir du début du premier millénaire après Jésus-Christ. Pour les Mayas, Cozumel était l'île sacrée de Ix Chel, la déesse de la Lune.
Les Mayas, et plus particulièrement les femmes qui désiraient avoir des enfants, s'y rendaient en pèlerinage et visitaient les temples de Cozumel. Des ruines datant principalement de la période post-classique ont subsisté, même si une grande partie a été rasée au bulldozer pour créer des pistes d'atterrissage durant la seconde guerre mondiale. Environ 40 000 personnes vivaient à Cozumel, mais une épidémie de variole ravagea l'île en 1570 et ne laissa que 30 survivants.

Dans les années qui suivirent, l'île fut abandonnée par ses derniers habitants. Les pirates s'en servirent alors de temps en temps comme base. La guerre des castes de 1848 amena de nombreux réfugiés qui fuyaient la violence sévissant sur le continent. Dans les années 60, Jacques Yves Cousteau découvrit la beauté du récif de corail de Cozumel et attira de nombreux plongeurs. Cozumel devint l'un des plus grands centres de plongée sous-marine au monde.

À la fin des années 70, un grand aéroport fut construit, ce qui permit l'arrivée de plus grands avions et de vols internationaux. Ainsi, le tourisme s'accrut sur l'île. Aujourd'hui, Cozumel est une escale pour de nombreuses croisières dans les Caraïbes, mais c'est la plongée sous-marine qui attire encore le plus de touristes.

À l'origine, le nom maya-yucatèque de Cozumel était cuzaam luumil qui, étymologiquement, peut être divisé comme suit : cuzam « hirondelle », luum, « terre ou lieu » et il, « de, appartenant à » donnant comme signification « terre d'hirondelles ». Plus tard, cuzaam luumil devint Cuzamil. Le mot Cozumel résulte de la déformation phonétique des conquistadores espagnols. (source>Wikipédia)

Vue de la reserve de Punta Sur à Cozumel au Mexique


































Vue de la reserve de Punta Sur à Cozumel

Le requin nourrice à Cozumel

Par Benoît Liebenguth, à 21h39 dans Faune et Flore | 0 commentaire

Appelés aussi les requins dormeurs, les requins nourrice sont parmis les requins les plus communs des récifs des Caraïbes et du golfe du Mexique.

Requin nourrice ou requin dormeur à CozumelOn les distingue par leurs yeux en vrille, leur tête plate très particulière ornée de barbillons et aux nageoires dorsales de taille identique. Les jeunes sont clairs avec des tâches sombres et les plus vieux ont une peau jaune brun avec des mouchetures en forme de diamant. Ils peuvent atteindre un poids de 75 à 105 kg et peut vivre jusqu'à 25 ans. Il mesure généralement entre 2,2 et 2,7 mètres. Sa bouche et ses dents effilées lui permettent d'aspirer par succion et de broyer les poissons, les mollusques et les crustacés du fond marin, d'ou son nom de requin nourrice, une succion bruyante comme des bébés à la tété. Ses sens sont très aiguisés et leur permettent d'explorer le monde marin. Grâce à l'odorat d'une extrême finesse combiné aux récepteurs chimiques et aux barbillons tactiles qui portent des bourgeons gustatifs, ils sont capables de trouver une proie enfouie dans le sable ! Ce n'est pas un animal agressif, c'est un requin des plus dociles.

Le requin nourrice est nocturne, sédentaire et léthargique. Son surnom de requin dormeur vient du fait qu’il reste posé sur le fond toute la journée. On les trouve souvent au repos dans les grottes ou sous un surplomb, la queue parfois en dehors.

Le requin nourrice se nourrit principalement de poissons de fond et d'invertébrés comme les langoustes, mais aussi de crevettes, crabes, de poulpes et de calmars.

Les oeufs éclosent normalement dans le ventre de la mère après 5 ou 6 mois et les jeunes naissent donc vivants ; portées d'une taille maximale de 28 jeunes.



Bienvenue !

Par Benoît Liebenguth, à 21h57 dans Générale | 0 commentaire
Team Blue Note PADI à Cozumel

Voilà, Blue Note a créé son blog, afin de vous faire partager des photos, infos, nouvelles, découverte de la faune et la flore, promotions...

Tous vos commentaires seront les bienvenus.